Mot du président  
La Société  
Notre catalogue  
Innovation  
Fès  
Histoir d'un Art  
Style du décoration  
Garanties  
Contacts  


Design & Développement par
MMA
 


Histoire de notre art milenaire
coupole en bois peint
L’art du bois au Maroc occupe, depuis une période très ancienne, une place très importante dans l’architecture et dans le mobilier. Il révèle différentes techniques (sculpture, gravure, tournage, découpage, peinture et enluminure, marqueterie et incrustations et cloutage…) auxquelles se consacrent les artisans spécialisés : menuisiers, sculpteurs sur bois, tourneurs peintres sur bois etc.
Le travail du bois à usage monumental, art et technique à la fois, attesté dès l’époque Idrisside (VIII° - X° siècle) à Fès, prit un développement considérable sous les dynasties Mérinides (XIII° - XV°),grands bâtisseurs qui dotèrent la ville d’édifices religieux et civils. L’art du bois dans le mobilier est connu dès le X° siècle avec la fameuse chaire à prêcher (minbar) de la mosquée des Andalous à Fès qui contient les prototypes des motifs et procédés décoratifs de l’art ultérieur.

En architecture comme dans le mobilier, le cèdre des forêts du moyen Atlas, imputrescible et odoriférant, devenu rare actuellement, était le bois le plus employé, notamment à Fès.

chambre à coucher artisanal Dans le domaine du mobilier citadin, tables, canapets, chaises, étagères et bibliothèques, sont les réalisations les plus marquantes. Leur décor sculpté allie comme autrefois, les ressources de la flore (palmes et palmettes, entrelacs floraux…) et de la géométrie (entrelacs rectilignes, chevrons, étoiles…). Leur décor procédant parfois de l’architecture (arcatures), s’inspire de celui du mobilier liturgique. Dans le domaine architectural, de beaux palfonds ou portes sculptés présentent généralement une ornementation géométrique de souche très ancienne qui révèle les traditions du pays tenant du fonds commun de la civilisation méditerranéenne.

Certaines réalisations actuelles reprennent les motifs complexes à entrelacs rectilignes des chaires médiévales.
Les artisans dans ce domaine continuent de nous émerveiller par leur production d’une grande finesse d’exécution : songeons aux frères BENLEMLIH fondateurs de la société Univers Wood, à la fois concepteurs,sculpteurs et dont la rénomination mondial a travers leurs oeuvres exportés a titre d'exemple en 2005 notamment en Espagne, Tajakistan et en Californie - U.S.A

plafond en bois peint La peinture ornait le bois d'architecture et le mobilier. Elle se bornait le plus souvent à souligner les effets de la sculpture. Dès le IX° siècle, des rehauts de peinture rouge agrémentait la poutre Idrisside de la Mosquée al-Qaraouiyin à Fès datée de 877 (J.-C). Au X° siècle, la chaire de la mosquée des Andalous était peinte. A toutes les époques de l'art hispano-mauresque, les ornemanistes ont su tirer parti des ressources de la couleur, dans leurs boiseries, leurs stucs, leurs carreaux de faïence (zellige), leurs vitraux... de même qu'Ils ont eu recours aux jeux d’ombres et de lumière, ménagés par les différentes techniques sculpturales (champlevé, sculpture en relief s'efforçant vers la ronde-bosse, découpage à jour…).

Les réalisations mobilières actuelles restent fidèles à la tradition décorative malgré l'emploi de certains produits modernes (couleurs). La polychromie souvent vive, met en œuvre des motifs d'inspiration végétale ou géométrique, parfois déjà ciselés dans le bois. Si ces motifs accusent une certaine évolution, leur symbolisme est toujours en vigueur.

   Haut Page